Tuesday, July 2021

Par Frédéric Feruzi
Annoncée initialement pour le 1er mai, la vaccination contre la Covid-19 n’a été lancée que ce 5 mai 2021. Le gouverneur Carly Nzanzu a reçu la toute première dose.
Les autorités congolaises, avec leur partenaire traditionnel de la santé, l’OMS, ont opté pour le vaccin AstraZeneca. Depuis le 19 avril, près de 3500 personnes ont été vaccinées à travers le pays, notamment à Kinshasa, à l’aide des doses de l’AstraZeneca, selon les dernières statistiques.
Le Nord-Kivu, deuxième épicentre de l’épidémie de Covid-19 après Kinshasa, a été priorisé tout comme le Haut-Katanga et la province du Kongo-Central. La province du Nord-Kivu a reçu en avril dernier 60 000 doses du vaccin AstraZeneca, pour sa population.
La vaccination aide à atteindre l’immunité collective
Après avoir reçu sa dose, ce mercredi, Carly Nzanzu a tenté de mobiliser la communauté à se faire vacciner. Dans sa communication, le gouverneur a présenté les avantages du vaccin à l’étape actuelle de la riposte à l’épidémie de Covid-19. A côté de la protection individuelle, il y’a l’immunité collective que la vaccination permet d’atteindre, selon Carly Nzanzu.
Le gouverneur attire surtout l’attention des personnes âgées de plus de 55 ans et de celles qui développent des maladies chroniques ; qui les fragilisent davantage face à la Covid-19. ‘’Il est important, très important même que ceux qui sont appelés à être vaccinés qu’ils viennent…nous voudrions solliciter la compréhension de tout le monde, ceux qui sont âgés de plus de 55ans, ceux qui ont des maladies chroniques, qu’ils viennent’’, a sensibilisé Carly Nzanzu.
Le gouverneur du Nord-Kivu rappelle au passage que la vaccination reste volontaire. Il prévient d’autre part que les doses sont limitées. Il appelle donc quiconque est dans le profil de personnes ciblées par la vaccination à en profiter dès maintenant.
Les 4 premiers sites de vaccination à Goma
Ils ont été cités par le docteur Janvier Kubuya, chef de la division provinciale de la santé. Il s’agit des hôpitaux généraux de référence de Goma, Heal-Africa, CBCA-Virunga et l’hôpital de Kyeshero. D’autres hôpitaux de la ville qu’il n’a pas cités hébergent également de sites de vaccination.
Situés dans les 4 coins de Goma, les sites de vaccination permettent ainsi de servir presque à domicile les habitants de la ville. Le docteur Janvier Kubuya annonce que la vaccination va s’étendre au fur et à mesure dans les villes de Beni et Butembo, qui ont aussi enregistré plusieurs cas de Covid-19 au Nord-Kivu. Il espère que les autorités nationales vont renforcer la quantité des doses, à l’avenir.
La vaccination contre la Covid-19 commence dans un contexte d’intoxication communautaire contre le vaccin du coronavirus quasi-généralisée au Nord-Kivu. Des multiples vidéos diabolisant le vaccin ont été distillées ces derniers mois dans les réseaux sociaux. Plusieurs ont choisi de croire aux influenceurs que de faire confiance au message officiel sur le vaccin.

Input your search keywords and press Enter.