Saturday, October 2021

Par  Frédéric Feruzi

Les 16 jeunes hommes ont été remis aux autorités rwandaises dans la zone neutre entre la RDC et le Rwanda, au niveau de la grande barrière Congolo-Rwandaise, à Goma.

Les présumés criminels sont tombés dans le filet de la police nationale congolaise lors d’une opération, mercredi, au quartier Kahembe, dans l’Est de la ville de Goma. Leur arrestation a eu lieu au même moment que celle d’une quarantaine de présumés criminels congolais.
La plupart de ces personnes ont été retrouvées dans des débits de boisson et des maisons de tolérance. A en croire le maire de Goma, certains ont été surpris en train de planifier de nouvelles opérations dans la ville.
L’arrestation et le rapatriement de ces hommes rwandais qui commettraient des crimes sur le sol congolais doit envoyer un message à tous les individus rwandais qui viennent opérer au Congo, a expliqué le maire de Goma, Timothée Mwissa Nkesse
Le maire adjoint de la ville voisine de Gisenyi, au Rwanda, s’est félicité de l’opération menée par les autorités congolaises et la population. Déogratias Nzabonimpa s’est de même réjouit de la remise au Rwanda de ses citoyens présumés criminels.
M. Nzabonimpa a annoncé que les 16 hommes feraient l’objet d’une rééducation. Il a souhaité que de tels rapatriements se poursuivent en vue d’améliorer la sécurité dans les deux villes voisines. Le maire adjoint de Gisenyi a fait savoir que son pays avait déjà rapatrié au Congo des criminels congolais arrêtés au Rwanda.
Depuis dimanche 5 janvier, des dizaines de présumés criminels ont été arrêtés et leurs réseaux démantelés, à Goma. Devant la presse, le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, a affirmé que des criminels rwandais et Burundais seraient parmi les bandits qui opèrent au chef-lieu du Nord-Kivu : Goma. La même dénonciation a été faite par des habitants de la ville et même par des activistes de la société civile.

Input your search keywords and press Enter.