Saturday, October 2021

La ville de Goma ressent à nouveau la fulmination des bandes des kidnappeurs organisés.
Un phénomène qui a fait surface dans le chef-lieu de la province du Nord-Kivu en début de l’année 2015. Des groupes d’hommes pactisent pour organiser l’enlèvement des enfants et des adultes contre rançon. Plusieurs entre les victimes sont libérées après une longue souffrance de torture et les corps des autres victimes tuées jetés à la place publique.
Dans le camp des familles victimes de kidnapping règne la terreur. Plusieurs d’entre elles se voient perde leur liberté de circulation et réduites en prisonnieres.
Ruta Kanjinga, mère de Roy, l’un des enfants kidnappés en février 2015 et retrouvé à plus de 45 kilomètres de la ville de Goma dans la Province du Sud Kivu à Minova n’a pas oublié les menaces de mort dont elle est sujette.

‘’ Je ne suis plus à l’aise.  J’ai peur. Même les enfants à l’école ne se déplacent plus aisément. Je ne vais plus à l’Eglise. Pourtant je ne prie pas loin de chez moi. Pour aller à l’Eglise je dois être escortée par des militaires, moi et toute ma famille. ‘’ craint-elle.

Ruta est en alerte, elle pense en tout temps qu’elle sera la prochaine cible de la Bande de Kidnappeurs de Roy.
‘’ Non s’ils me rencontrent ils peuvent me tuer. Ils vont me tuer parce qu’ils me l’on dit car dernièrement ils m’ont écrit et ils m’ont dit que comme nous les avons dénoncés et arrêtés ils sont derrière moi.’’ Se confie-t-elle à nous.
Ruta et ses enfants vivent dans la grande peur comme plusieurs familles de Goma et ne voient pas la justice et les services de sécurité prendre des mesures notables pour lutter contre ce phénomène.
Bauduin Makoma, jeune menuisier, pense que les autorités prennent avec une certaines légèreté la question de Kidnapping dans la Ville de Goma.
‘’Je crois que c’est parce que aucun enfant des autorités de la place ou son membre de la famille n’a été encore kidnappé que les autorités se taisent’’
Ruta, elle peut témogner de la controverse de l’impunité à l’égard des kidnappeur jugés à Goma.
‘’ Vendredi il y avait audience. Après l’audience on a condamné ces gens-là mais quelques mois après, j’ai commencé à recevoir des menaces, même maintenant vous pouvez voir dans mon téléphone il y’ a des appels et des messages qu’ils envoient disant qu’ils vont encore récupérer l’enfant,même moi et les autres.’’ Poursuit Ruta.

Audience publique sur le Kidnapping à Goma à la tribune ONC, 6 juin 2017©Photo Alain Alame


En juin 2017, les autorités judiciaires de la Province du Nord-Kivu ont organisé une audience publique à Goma pour le jugement des présumés Kidnappeurs arrêtés. Certains d’entre eux ont été condamnés et emprisonnés. Une année après, des cas de kidnapping se font constater à travers les territoires. A Goma, quantité des Kidnappeurs condamnés et mis en prison sont relâchés ou s’évadent.
Contacté, le corps de la justice dit ne pas être encore prêt à se prononcer. Pendant ce temps l’inaction des diverses autorités pour l’éradication du phénomène Kidnapping à Goma agite les cœurs des familles terrifiées par les kidnappeurs condamnés qui circulent encore librement sur les rues rocailleuses de Goma.

Input your search keywords and press Enter.