Thursday, October 2021

N-K : L’HONORABLE ELIE NZAHANI SUSPECTE UNE MANIPULATION DERRIÈRE LES POLITICIENS QUI DEMANDENT LA SCISSION DE LA PROVINCE

Honorable Elie Nzahani

Par fréédéric Feruzi

Devant la presse durant une trentaine des minutes, ce vendredi, l’élu du territoire de Rutshuru s’est exprimé sur divers sujets d’actualité, principalement sur ceux qui agitent la menace de scission de la province.

L’honorable Elie Nzahani rappelle que les 3 politiciens qui se disent de l’opposition positive dans leur vidéo demandant la scission de la province du Nord-Kivu sont des candidats malheureux aux élections législatives de 2018. Pour lui, rien n’est moins sûr, Adalbert Kyenge, Patrick Bahala et Stéphane cherchent à faire payer leur échec au nouveau pouvoir provincial qu’ils auraient voulu voir les nommer.

Ce sont des politiciens en mal de positionnement politique, résume l’honorable Elie Nzahani. Le député provincial estime qu’ils jouent le jeu de l’ennemi car en accusant le gouverneur d’avoir exclu certaines communautés, leur justification de la scission n’est pas fondée. Elie Nzahani s’adresse surtout à son collègue Prince Kihangi, qui a écrit une lettre pour accuser le gouverneur de tribalisme et pour demander la scission de la province :’’Je crois que notre collègue est à la solde de l’ennemi. Nous pensons que le cabinet du gouverneur de province, nous pensons que son gouvernement est le plus inclusif. Mais quand les gens disent que non, il n’y a pas inclusiveté, au sein du gouvernement provincial, on se dit que le collègue est en train de jouer le jeu de l’ennemi.’’

Il rappelle à prince Kihangi le nombre de fois que son territoire de Walikale est représenté dans les institutions provinciales :’’Walikale a donné provincial qui a les affaires sociales dans ses attributions. Walikale a donné un commissaire qui a les affaires humanitaires dans ses attributions, Walikale a donné un directeur de cabinet du ministre de mines et finances. Walikale a donné un expert au sein du bureau d’étude au cabinet du gouverneur. Walikale a donné aussi le secrétaire exécutif adjoint qui a aussi rang de ministre et qui serait d’ailleurs le petit-frère biologique de notre collègue Prince Kihangi. Et nous on se dit bon, il y’a tant de communautés en province, les originaires et les non originaires, il y’a tant de villes, tant de territoires, tant d’entités et nous, nous nous disons qu’elle est vraiment sa motivation quand il continue toujours à taxer le gouverneur de tribal alors que le territoire de Walikale est suffisamment représenté au sein du gouvernement provincial et au sein du cabinet de son excellence monsieur le gouverneur.’’

L’honorable Elie Nzahani invite les détracteurs du gouverneur qui tentent à se faire entendre en demandant la scission, à contribuer plutôt aux efforts de pacification d’une province fragilisée par des guerres mais qui fait s’évertue d’émerger :’’Nous en province du Nord-Kivu, nous sommes cohésifs. Nous avons nos propres formules qui nous permettent à ce que tout le monde puisse participer à la gestion de la chose publique…Et donc quelqu’un ne sait pas se réveiller comme il est en train de jouer le jeu de l’ennemi et on sait identifier l’ennemi qui est derrière lui. Et il y’a à confirmer l’hypothèse qu’on a toujours émise comme quoi il y’a quand même une somme d’argent qu’on a déjà donné à certains députés pour déstabiliser les institutions de la province.’’

Elie Nzahani prévient que les nord-Kivusiens ne vont plus laisser faire ceux qui complotent contre l’unit de la province, ne comprenant pas l’implication de deux citoyens non-originaires de la province dans les démarches de ceux qui demandent la scission de la province.

Input your search keywords and press Enter.