Tuesday, July 2021

Par Frédéric Feruzi

La décision de sursoir la grève est issue d’un nouveau rassemblement des enseignants en grève, ce mercredi 23 octobre à Goma. Les cours vont reprendre dès ce jeudi.

Selon Innocent Shamavu, l’une des têtes d’affiche du mouvement des enseignants à Goma, la suspension de la grève vise à donner aux autorités la chance de concrétiser leurs promesses.  Lors d’une réunion avec les enseignants grévistes, vendredi passé à Goma, la ministre provinciale a annoncé la mise en place d’une commission qui va étudier la faisabilité de la prise en charge des écoles non budgétisées et des enseignants non-payés (NP) et non-immatriculées (NI).

Dans l’immédiat, les enseignants grévistes avaient rejeté cette annonce. Ils s’attendaient en effet à une solution directe à leurs problèmes. Les grévistes ont trois revendications : L’amélioration de leurs conditions salariales qui ne tiennent pas compte des régions, la prise en charge des NP et NI.  

Innocent Shamavu menace que les enseignants reviennent en grève dans le cas où leur geste de bonne volonté reste sans issue, après une période de deux semaines.

Le président du syndicat national des écoles protestantes au Nord-Kivu invite donc les autorités à saisir cette opportunité pour résoudre le problème des enseignants. Patient Rafiki estime que la commission mise en place par la ministre provinciale de l’éducation doit réaliser un travail expéditif. En effet, les enseignants vont se retrouver après les deux semaines pour une réunion d’évaluation qui va décider de la poursuite ou non de leur mouvement de grève.

Input your search keywords and press Enter.