Tuesday, July 2021

NORD-KIVU : LA SOCIÉTÉ CIVILE SE FÉLICITE DE LA MESURE DE L’ÉTAT D’URGENCE SANITAIRE DÉCRÉTÉE PAR FELIX TSHISEKEDI

Affiche de sensibilisation contre le coronavirus.

Par Frédéric Feruzi

L’état d’urgence sanitaire est une mesure qui a été demandée, de manière insistante, dans plusieurs milieux d’influence congolais, peu avant son officialisation. Pour aider à limiter l’avancée du coronavirus, la mesure va rester en vigueur les 30 prochains jours en RDC, a annoncé le président de la république, mardi soir.

La société civile du Nord-Kivu considère comme salutaire, l’état d’urgence sanitaire, car elle permettra non seulement de refréner la propagation du coronavirus, mais encore améliorera la riposte que les autorités congolaises organisent.

Mais il faudra des mesures d’accompagnement capables de couronner de succès l’état d’urgence, souhaite la société civile du Nord-Kivu, relayée par actualité.cd. L’eau et l’électricité devraient être par exemple fournies gratuitement, durant cette période d’épidémie et de stress, explique-t-elle.
Plusieurs voix s’étaient déjà levées dans ce sens. En effet, les experts du Covid-19 ont expliqué à bien des occasions que le lavage des mains régulier permet d’éviter la contamination par le virus. Weekend passé, le mouvement des sociétés civiles du territoire de Nyiragongo a mis en évidence la sérieuse difficulté qu’ont les habitants de l’entité à lutter contre le coronavirus sans eau courante. Parmi les 7 groupements de Nyiragongo, seul un groupement a accès à de l’eau potable fournie par la Régideso, et cela pas régulièrement.

Sur les réseaux sociaux ce mercredi, un grand nombre d’internautes étaient unanimes pour saluer également l’isolement de Kinshasa. Comme certains élus nationaux et la société civile, les internautes congolais ont rythmé la pression pour que le gouvernement central prenne la mesure. L’isolement de la capitale du reste du pays permet de limiter la propagation de la pandémie à l’intérieur. Les deux cas suspects de dimanche à Lubumbashi ont répandu la panique sur le territoire national et notamment au Nord-Kivu. Ce couple des passagers a heureusement été testé négatif, après une expertise de l’institut national des recherches biologiques (INRB).

Avec l’isolement de Kinshasa, le chef de l’État a expliqué que les liaisons aériennes, terrestres et fluviales seraient suspendues dans les deux sens, excepté le transport des vivres. Outre cette mesure, Félix Tshisekedi a instruit l’officine médicale de Bukavu (Pharmakinat), au Sud-Kivu, de fabriquer des chloquines en quantité. Ce médicament antipaludéen est réputé pour une efficacité dans le traitement du coronavirus. Le coordonnateur de la riposte à la pandémie en RDC, le docteur Jean-Jacques Muyembe, a déjà annoncé son intention d’y recourir pour soigner les malades du Coronavirus. Aux États-Unis, ce mardi, le président Donald Trump a fait la même annonce pour son pays.

Depuis l’apparition du premier cas de coronavirus en RDC, semaine antérieure, 48 cas ont été notifiés jusqu’à ce 25 mars. Comme au niveau national, les autorités provinciales et locales multiplient des mesures pour protéger leurs régions et pour mobiliser leurs populations. Dans une communication mardi, le premier prix Nobel congolais de la paix, le docteur Dénis Mukwege a annoncé le pire en RDC si la progression de la pandémie n’est pas maitrisée. Il a appelé à son niveau à une mobilisation communautaire nationale, pour barrer la route, à la pandémie.

Input your search keywords and press Enter.