Thursday, October 2021

NORD-KIVU : LE GOUVERNEMENT PROVINCIAL MET EN ŒUVRE UN PLAN DE CONTINGENCE CONTRE LE CORONAVIRUS

Vue du gouverneur du Nord Kivu au centre et quelques membres du gouvernement

Par Frédéric Feruzi

Le ministre provincial de la santé a effectué ce samedi une tournée aux principales portes d’entrée de la ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu. Moise Kakule Kanyere est allé remettre des dispositifs de prévention contre les Coronavirus, en guise de lancement du plan provincial de contingence.

Les personnels de portes d’entrée de Goma seront obligés de mettre de cache-nez en cas de déclaration d’un premier cas dans la ville, a annoncé le ministre provincial de la santé. Moise Kakule Kanyere s’est notamment rendu à la barrière de Munigi, par laquelle les voyageurs de territoires du nord de Goma arrivent dans la ville. Il a été également aux deux barrières congolo-rwandaises, à Goma.

‘’La situation épidémiologique à la journée d’hier 31 janvier était de 11000 cas de contamination confirmés dans le monde dont au moins 259 décès. Outre la Chine, actuellement 19 pays dont atteints par ce fléau dont la Thaïlande (14), Taiwan (9), Singapour (13), Malaisie (8), Japon (14), Australie (9), États-Unis (4), Allemagne (5), Corée du Sud (7), Émirats-Arabes-Unis (4), Canada (3), Vietnam (2), Népal (1), Cambodge (1), Sri Lanka (1), Finlande (1), Philippines (1), Inde (1), Italie (2).’’, a déclaré le ministre.

Aux yeux du gouvernement provincial du Nord-Kivu, l’urgence est-là. Il ne faut pas attendre le premier cas de cette épidémie déclarée urgence de santé publique de portée internationale par l’OMS depuis ce 30 janvier, pour se mobiliser. M. Moise Kakule Kanyere a listé les hôpitaux de la province désignés pour recevoir d’éventuels cas de Coronavirus. À Goma, l’hôpital provincial du Nord-Kivu sera en charge de malades, tandis qu’à Butembo ils seront soignés aux hôpitaux de Matanda et de Kitatumba, à Beni ce sera à l’hôpital général, à Rutshuru-centre à l’hôpital général, dans le territoire de Masisi, l’hôpital général de Kirotche fera l’affaire.

Prévention et vigilance communautaire

Les coronavirus est une épidémie qui n’a pas encore atteint la province du Nord-Kivu, assure le ministre. C’est pour le moment le cas ailleurs en RDC et en Afrique. Le ministre recommande cependant une limitation des voyages en Chine pour s’empêcher d’importer des cas en RDC. Aux populations de la province, Moise Kakule Kanyere présente la manifestation de coronavirus :’’Le plus généralement, le nouveau coronavirus a pour manifestations des signes d’un syndrome grippal léger ou modéré avec des symptômes tels que : Maux de tête, toux, gorge irritée, fièvre et un sentiment général de malaise.’’

Au stade avancé, le coronavirus peut provoquer des maladies respiratoires des voies inférieures comme la pneumonie ou la bronchite, particulièrement chez les personnes atteintes d’une maladie cardio-pulmonaire, chez celles dont le système immunitaire est affaibli, chez les nourrissons et les personnes âgées. Le ministre rappelle qu’il n’existe actuellement aucun traitement spécifique pour les maladies provoquées par le nouveau coronavirus humain.

L’épidémie de Coronavirus intervient dans un contexte d’une autre épidémie qui sévit dans l’Est de la RDC: Ébola. Le défi est-là mais les deux épidémies s’apparentent en termes de prévention. Moise Kanyere recommande aux populations du Nord-Kivu les mesures de prévention suivantes : Se laver les mains régulièrement avec de l’eau, au savon ou à la cendre pendant au moins 20 secondes (Sans oublier les solutions hydro-alcooliques très pratiques quand on ne peut pas se laver les mains), éviter de se toucher les yeux, le nez ou a bouche quand les mains ne sont pas lavées, éviter les contacts avec les personnes malades, porter un masque qui couvre la bouche et le nez.

Lors d’une réunion jeudi 30 janvier à Goma, avec les parties prenantes d’appui à la riposte, le gouvernement provincial a mis au point un plan de préparation et de riposte. Ce premier février, le pouvoir provincial a donc lancé officiellement la mise en œuvre de ce plan validé par la province en procédant à la remise des intrants de prévention aux personnels commis aux différents points d’entrée de la ville de Goma.
Appel à l’appui de partenaires

‘’Nous saisissons cette opportunité pour mobiliser davantage tous nos partenaires d’appui à prêter main forte à notre gouvernement provincial pour la mise en œuvre effective de ce plan de contingence afin que tous les recoins de notre province soient épargnés de ce fléau.’’, a déclaré le ministre.

Input your search keywords and press Enter.