Tuesday, July 2021

Le crash a été rapporté en début d’après-midi, alors qu’il pleuvinait sur la ville. Aucun mort ni blessé n’a été signalé à l’issue de l’accident.

A l’origine de l’accident serait une panne technique a expliqué, en début de la soirée, le député Jean-Paul Lumbu Lumbu, qui est aussi le vice-président de l’assemblée provinciale du Nord-Kivu. Sur des images de l’appareil accidenté qui circulent sur les réseaux sociaux, on voit une aile en flamme et une fumée épaisse qui s’en dégage.
L’avion a pris feu, dès son atterrissage, dans l’une de ses ailes, a expliqué une source aéroportuaire à Actualité.cd. D’entre les 8 membres de l’équipage et la cinquantaine de passagers qui étaient à bord, aucune victime. Tous ont pu se sauver. Les véhicules anti-incendie sont intervenus à temps pour éteindre les flammes.
Coté armée sud-africaine, une enquête vient d’être annoncée pour déterminer les circonstances du crash de son C130, à son atterrissage sur l’aéroport de Goma. L’aéronef provenait de la ville de Beni où sont déployés des casques bleus sud-africains de la Monusco.
Ce crash est le deuxième en l’espace d’un mois à Goma. Le premier appareil, de la compagnie Busy bee, s’est écrasé sur deux maisons du quartier Mapendo, quelques minutes après avoir décollé de l’aéroport international de Goma. Le bilan a été lourd : 29 morts.

Input your search keywords and press Enter.