Tuesday, July 2021

Par Frédéric Feruzi
Les nouvelles victimes du kidnapping ont été emportées à 1h du matin, ce samedi 8 mai, à Rangira 1er, dans le groupement Jomba, en chefferie de Bwisha.
Les ravisseurs de deux hommes les ont pris dans leurs maisons, en pleine nuit. Cela porte à 14 personnes kidnappées en l’espace d’une semaine dans le territoire de Rutshuru. 6 victimes sont toujours entre les mains de leurs geôliers, dénonce le notable Aimé Mukanda.
Les circonstances et le mobile du kidnapping de ces deux derniers hommes restent à élucider. Le plus souvent, c’est pour demander une rançon que des civils sont enlevés dans le territoire de Rutshuru. Aimé Mukanda associe le fléau du kidnapping dans le territoire de Rutshuru aux massacres de Beni.
Il trouve par exemple inacceptable que dans le cas d’un homme kidnappé le 6 mai à Nyamilima, les ravisseurs exigent jusqu’à 6000$ avant de le remettre en liberté. Il fait observer que le kidnapping endeuille et appauvrit le territoire de Rutshuru depuis 2009.
Aimé Mukanda invite le gouverneur militaire sous l’Etat de siège, au Nord-Kivu, à prendre en compte le phénomène Kidnapping pour restaurer la paix dans le territoire de Rutshuru. Sur cette entité de la province, des cas de kidnappings sont aussi courants sur le lac-Edouard et le parc national des Virunga.

Input your search keywords and press Enter.