Saturday, October 2021

Par Frédéric Feruzi
La révélation a été faite ce vendredi 21 mai à Goma lors de la visite que l’ambassadeur canadien a menée au centre de santé de référence Murara.
Le centre de santé Murara, dans la zone de santé de Karisimbi, à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, est dit de référence pour un certain nombre de raisons. Il est stratégique en matière de lutte contre le VIH/Sida, en matière promotionnelle et dans les activités préventives, a fait savoir le médecin chef de zone de Karisimbi.
Murara accueille également un centre de convivialité de jeunes où ils se font non seulement tester leur état sérologique par rapport au VIH/Sida mais encore y obtiennent des réponses à plusieurs questions sur la santé.
Le Canada a une histoire avec le centre de santé Murara. C’est ce pays qui a financé l’érection du premier bâtiment du centre de santé Murara, en dehors d’appuyer le centre de jeunes.
La visite de l’ambassadeur, une nouvelle opportunité
C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre le docteur Obadi Paluku, médecin chef de zone de Karisimbi. Il a en effet notamment présenté le cas de 3 centres de santé de la zone de santé de Karisimbi qui n’ont pas de maternité.
Il compte sur le plaidoyer de l’ambassadeur canadien pour outiller ces centres de ce qu’il faut pour organiser des accouchements responsables. ‘’Nous connaissons la force du gouvernement canadien qui nous soutient à travers l’Unicef qui est toujours avec nous, qui nous soutient et avec qui on réfléchit. Si vous pouvez mettre cela dans votre agenda, accompagner Karisimbi, parce qu’il ne faut pas se limiter aux activités post-riposte Ebola, aussi Karisimbi c’est la deuxième zone de santé de la province où nous avons beaucoup de cas de Covid-19’’, a expliqué le docteur Obadi Paluku.
De son côté, l’ambassadeur du Canada qui a dit se réjouir des activités du centre de santé Murara a sensibilisé l’assistance sur l’importance de se faire vacciner contre la Covid-19. Il a rappelé les campagnes de vaccination passées qui ont rapporté de bons résultats en RDC. Pierre Laramée a invité en particulier les jeunes à faire comprendre dans leur entourage la nécessité de se faire vacciner. Pour lui, l’on ne pourra pas arriver facilement à bout de l’actuelle pandémie sans vaccination.            

Input your search keywords and press Enter.